Aller au contenu Aller au menu principal
19 Décembre 2017

Domaine de Puech Haut, J-5, En route pour les fêtes

Domaine de Puech Haut, J-5, En route pour les fêtes

partager cette actualité

PORTRAIT DE GÉRARD BRU

 

L’histoire du Château Puech-Haut est avant tout l’histoire d’un homme qui a bâti son vignoble comme il a bâti sa vie. Partir de rien, créer et réaliser un rêve sans se poser de question, c’est ainsi que Gérard Bru, propriétaire du lieu fonctionne. Il se donne les moyens de ses ambitions et se contente de mettre un pied devant l’autre.

 

Il y a maintenant quelques décennies, un jeune garçon charismatique à la stature imposante, turbulent, comme on le définissait à l’époque, traçait sa voie. Il achetait ou empruntait un peu tout et n’importe quoi pour le revendre, déjà… Puis vint le temps où l’adolescent se transforma en homme et commença à créer sa première société puis sa deuxième. Il n’avait ni peur du travail, ni de mettre la main à la pâte. Le sens des affaires inné, il sut pérenniser son entreprise. Quelques années plus tard, c’est un industriel à la tête d’une compagnie ne comptant pas moins de 500 employés. C’est alors qu’une plus grosse société, Alsthom, propose de la racheter. Gérard Bru accepte de vendre. Il fera pendant quelque temps des affaires dans l’immobilier d’entreprise avant de préparer son retour à la terre, pensé de longue date. Car, si il fut peut-être trop vite estampillé “industriel”, c’est avant tout un terrien initié dès son plus jeune âge par un grand père qui lui apprit le goût de la chasse et du vignoble dans le minervois. Cet amour fut attisé par le métier de son père, intendant de l’École Nationale Supérieure Agronomique de Montpellier.

Le départ de l’aventure du château Puech-Haut est le rachat d’une parcelle de terrain pour des raisons sentimentales. Elle se situe à une trentaine d’hectares au nord-est de Montpellier. Pas un cep de vigne alors, que des oliviers et de la garrigue. Le terroir n’était pas encore classé A.O.C., mais pas de doute, un terroir excellent pour la vigne : des sols constitués d’argile, de calcaire et couverts de galets roulés. Les oliviers furent arrachés et des ceps de vignes replantés, le mas fut remplacé par un « château » sorti de terre à partir des pierres de l’ancienne préfecture, ainsi rachetée. Quelques années plus tard, ce fut la première vinification et le début de l’expansion. Le maître de chai, Yves Gruvel, fut débauché d’une cave coopérative, un homme aux pieds solidement plantés dans les terres et les traditions du Languedoc. Et, comme rien ne se fait à moitié à Puech-Haut, Gérard Bru engagea comme conseiller Michel Rolland de 1996 à 2006. Depuis 2008 Philippe Cambie « the » spécialiste des côtes du Rhône et de renommée internationale nous à rejoins au coté de notre oenologue Mathieu Ciampi. Le Domaine compte à ce jour pas moins de 165 hectares.

 

LES BÉLIERS

Les béliers sont à Puech-Haut ce que le mouton est à Rothschild. Pierre ornementale d’une chapelle du XIIème siècle retrouvée lors des colossaux travaux entrepris au Château, le bélier devient le symbole de Puech-Haut avec évidence. Mariage de force et de douceur, les deux majestueux animaux aux cornes arrondies ornent le Château Puech-Haut et couronnent les habillages avec une attachante puissance.

 

 

LE CHAI

ENTRE TRADITION ET MODERNITÉ

Nos chais ont été conçu entre tradition et modernité. Des cuves bois de vinification pour les vins rouges, avec de larges ouvertures en partie haute pour permettre le foulage des raisins.
Ce foulage s’effectue soit au pied, lorsque la vendange n’est pas éraflée, soit à l’aide d’un « pijou », coupelle de bois ou montant d’inox fixé sur un long manche de bois que l’homme de cuve utilise pour éclater les raisins, mais également pour noyer le chapeau de marc en cuve de fermentation.

Modernité et technologie ont leurs places pour refroidir la vendange et permettre une fermentation harmonieuse. Des drapeaux en inox ou des serpentins (tube inox) sont noyés dans la cuve. A l’intérieur circule de l’eau glacée refroidissant et régulant la température de fermentation.

Modernité encore pour l’élaboration de nos vins rosés dans une batterie de cuve inox entièrement thermorégulée.
Ce qui nous permet de conserver toute ces qualités au jus de presse de nos rosés et d’assurer une fermentation très longue (de l’ordre de 20 jours) à très basse température (10°).

Retour à la tradition pour évoquer l’élaboration de nos vins blancs, rien de plus simple : les raisins sont pressés en pressoir pneumatique débourbé (une nuit en cuve inox puis entonnage dans des barriques bordelaises neuves).
Leurs élevages, pendant plusieurs mois, s’effectuent avec un batonnage (remise des lies en suspension), d’abord journalier puis ensuite hebdomadaire.
Là aucun recours à la technique, ni au froid, le vin se fait tout seul. Les vins rouges ne sont ni collés ni filtrés. Ce qui explique une certain dépôt dans la bouteille. L’élevage est de 18 mois en barriques, 1 an en cuve, pour les vins rouges. Pas de levurage, certains vins ne sont même pas sulfités (la 40ème), d’autre le sont, mais toujours à très faible dose.

 

PRESTIGE BLANC

Robe brillante et doré.
Le nez est riche et complexe, soutenu par des notes de fruits à chair blanche.
Ce vin festif offre une bouche élégante et harmonieuse.
La finale conserve une belle fraîcheur sur des notes florales.
C'est un vin harmonieux et élégant.

Les assemblages sont composées de :
- 40% de Roussane
- 40% de Marsanne
- 20% de Carignan Blanc

 

PRESTIGE ROUGE

Robe grenat.
Notes de sous bois, de framboise, de kirsch et de prune à la fois présents dans les arômes et les saveurs ...
Dense et concentré, complexe à chaque gorgée, le tout enveloppé d'une finale succulente.
C'est un vin souple, élégant, fruité avec une belle concentration.

Les assemblages sont composées de :
- 55% de Grenache noir
- 35% de Syrah
- 10% de Carignan

À consommer dans un délai de 3 à 5 ans.

 

 

TÊTE DE BÉLIER ROUGE
 

Robe grenat intense, limpide aux reflets de violine.
Le nez est marqué par des notes de petits fruits noirs mûrs, se développe sur des notes plus confites et épicées soutenues par un boisé bien fondu.
La bouche est intense, généreuse, complexe. La palette aromatique est large, fruits rouges, épices (réglisse, poivre), boisés (pain grillé).
La finale est délicieuse avec un boisé bien intégré et des tanin veloutés.
L’ensemble est bien équilibré, puissant et élégant que l’on peut apprécier maintenant ou dans une quinzaine d’années.
- 75 % de Syrah
- 15 % de Grenache
- 10 % de Mourvèdre

 

Le cycle d'élevage est de 3 ans minimum.

 

 

LES ARTISTES BIB’ART

Les premières réalisations sont nées de la rencontre de Gérard Bru avec certains artistes, puis rapidement, le bouche à oreille a fonctionné et de nouveaux artistes se sont laissés prendre au jeu. Le deal est simple : le contenant contre le contenu. Il met à disposition de l’artiste une barrique et lui donne en contrepartie de sa réalisation une quantité équivalente de vin.

LA COLLECTION BIB’ART

La collection, commencée en 2000, dépasse aujourd’hui la
centaine de pièces, et s’expose dans le Wine & Art Tour. Montpellier, Bruxelles, Londres, Shanghai, Copenhague, la collection s’enrichissant jour après jour se dévoile dans le monde entier.

 

 

Programme d'Ouverture du Brass'in Fontaines pour la semaine 8 mai/Ascension
Brass'in Fontaines
3 Mai 2018

Programme d'Ouverture du Brass'in Fontaines pour la semaine 8 mai/Ascension

Nous allons attaquer la semaine la plus "congés" de l'année ! Pour cela le Brass'in Fontaines met en place un programme d'ouverture spécial afin d'accompagner vos barbecues, repas en famille, entre amis et autres invitations !!!

en savoir plus
Le Brass'in Fontaines ouvert lundi 30/04 et mardi 1/05
Brass'in Fontaines
30 Avril 2018

Le Brass'in Fontaines ouvert lundi 30/04 et mardi 1/05

Lundi 30/4 : 9h30-12-30 et 16h30-19h Mardi 1/05 : 10h30 - 12h30

Le Brass'in Fontaines ne fait pas le pont !
28 Avril 2018

Le Brass'in Fontaines ne fait pas le pont !

Programme d'Ouverture du Week-End du 1° mai

en savoir plus
Le Brass'in Fontaines exceptionnellement fermé dimanche 28/01
Brass'in Fontaines
27 Janvier 2018

Le Brass'in Fontaines exceptionnellement fermé dimanche 28/01